samedi 1 mai 2010

Boulot , métro , hosto

 

P1240069    P1240079

Boulot , métro , hosto  

Hosto , métro , dodo

Un sms m’a prévenu qu’il se faisait opéré le matin , parce qu’on ne me prévient pas avant et voilà les angoisses qui remontent , l’inquiétude qui m’envahit . J’ai chamboulé mon emploi du temps , bâclé mes obligations , les sanglots de la voix de ma mère au téléphone m’ont bouleversée , elle l’attend seule dans la chambre . Alors je fais fi de tout , je fonce sans penser , j’entre parenthèses nos différents , je mets de côté ce que j’ai à faire , j’oublie ma fatigue .

Il est remonté du bloc , il est là dans son lit , les traits tirés , la mâchoire tombante , le teint blafard , j’ai un mouvement de panique . Il ne réagit pas quand je lui parle , j’ai une vision d’horreur , je vérifie discrètement qu’il respire , je sens ma mère dans le même doute , sans mot nous partageons soudain la peur . Elle s’agite aussi autour de lui , lui demande d’ouvrir les yeux , il le fait , il se force comme pour nous rassurer . C’est un soulagement que nous partageons encore sans mot .

Les quarts d’heure , les demi heures , les heures s’égrènent , nous causons de banalités haut et fort pour qu’il nous entende . Mon père s’agite un peu , l’infirmière nous réconforte , il a encore besoin de se reposer .

20 heures , nous quittons l’hôpital , inquiètes . Ma mère m’embrasse , m’attrape , me sert dans ses bras , bien sûr il y a des merci mais pas de mots , je le sais , je fais avec …

Vendredi matin , boulot , émotion , ma chef de service part en retraite , j’appréciais la femme , peut être pas sa fonction . Je sais , je ressens très fortement qu’une page se ferme , se tourne  …

Et déjà , je suis dans le métro , je le prends à l’envers , je me perds , les couloirs du métro , les couloirs de l’hosto , j’ai la main sur la poignée de la porte , fragments d’hésitation . Il est dans son fauteuil , souriant , je suis soulagée .      

11 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai lu , chère Matinou . Juste l'envie de te serrer très fort dans mes bras et de te souhaiter force et courage . Je pense bien à toi et reviendrai te voir très vite . Amitiés et bisous .

Julie a dit…

Non, non c'est pas anonyme ...c'est Julie ! ( je ne sais pas ce que j'ai fait ) . Bonne journée .

Claire a dit…

de gros bisous aussi pour que tu ne te sentes pas seule.
Bisous

Pivoine a dit…

J'espère que cela va, que tout s'améliore... Et que -ma foi- les choses iront du mieux qu'elles pourront aller. Gros bisous !

LUISASI a dit…

Difficile de laisser quelques mots qui ne soient seulement de circonstance..je t' embrasse.

MaTinou a dit…

Bonjour Julie , merci de ta présence et de ton réconfort , je t'embrasse bien fort

MaTinou a dit…

Bonjour Claire , merci de ton soutien . Quand le soir je m'inquiète je viens relire vos messages ça me fait du bien ...
gros bisous à toi

MaTinou a dit…

Bonjour Pivoine , pour l'instant le crabe recule , j'espère qu'il ne se cache pas ailleurs ....
Je t'embrasse bien fort

MaTinou a dit…

Bonjour Luisasi , juste te savoir là , ça fait du bien merci , je t'embrasse

Anonyme a dit…

Pas grand chose à dire, juste une grosse pensée... Je suis passée par là aussi récemment, je sais ce qu'on ressent...
Bisous

Hambreellie a dit…

Oh, je ne savais pas !!! ça va mieux ma tit Matinou? toi qui passes si souvent me faire des ti coucous !!! à moi de penser à toi :) grosses bises d'Hambre