lundi 7 décembre 2009

Denise et Maya

Maya Je crois que je dormais encore quand la sirène des pompiers a déchiré le silence de la cour . Je crois que j’étais encore entre sommeil et réveil quand les voix des hommes décidèrent de caler la grande échelle contre la rampe de la fenêtre de Denise . Je crois que j’avais les yeux ouverts quand j’entendis le coup sec donné contre la vitre , quand les éclats se brisèrent encore dans son appartement . Je sortis de ma couette en me demandant dans  quel état ils allaient trouver ma voisine , était elle vivante ?

Je me suis habillée vite fait en écoutant les bruits , inquiète de ne pas l’entendre vociférer . Et puis toujours ces questions de place , fallait il que je sorte pour m’enquérir de Denise au risque de faire spectatrice de l’événement et si je restais chez moi , ne la ferais je pas indifférente ?

Quand j’entendis la voix de Denise , je fus rassurée , les pompiers l’avaient mise sur un brancard et l’emmenaient à l’hôpital , elle avait dut tomber en glissant dans sa pisse ou dans celle de sa chienne et n’avait pas pu se relever , ce n’était pas la première fois . Ca parlait fort dans la cour , j’écoutais de loin mais quand le capitaine cria qu’il devait faire embarquer la petite chienne , je bondis dans les escaliers , non il ne fallait pas que la Yorkshire de Denise parte à la fourrière ou à la Spa .

J’étais encore ébouriffée et en pantoufles en me présentant devant les pompiers ….. wahouuuu ….  que de beaux hommes ! Enfin , je n’étais pas là pour les admirer … Ils me demandèrent de me présenter et m’expliquèrent en quelques mots que ma voisine vivait dans un logement insalubre , que son hygiène était déplorable , que je devais appeler la mairie pour faire un signalement en appui du leur . Je les laissais causer , je savais déjà que je ne téléphonerais pas , je connais Denise , elle serait très malheureuse de quitter son  appartement . Je proposais aux pompiers de prendre la chienne , un homme monta chercher la petite bête . Il mit bien un quart d’heure pour l’attraper , elle était terrorisée , et tremblait dans les bras du gaillard qui la redescendit .

Denise était partit en ambulance , Maya était là puante , le poil emmêlé , égarée dans un lieu qu’elle ne connaissait pas et moi je me demandais ce que j’allais faire de cette petite chienne . Je commençais par la doucher , la sécher , la brosser . Je lui fis cuire un steak haché et je pensais à sa maîtresse , cette femme âgée , seule , alcoolique , les jambes abimées qui peine à monter son étage . Elle beugle parfois , ouvre sa fenêtre et insulte le premier venu .  Sacré personnage Denise , elle a toujours vécu ici , pipelette , râleuse  , quelques fois méchante mais je ne sais pas pourquoi je l’ai toujours excusée , nous causons sur le pas de la porte , j’accours dès qu’elle a besoin même si elle me rabroue , le respect de l’âge sans doute .

Denise m’a téléphoné en larmes , Denise a eut peur pour Maya , Denise me remercie , Denise est rassurée que je garde sa chienne comme si je lui sauvais le sens de sa vie , Denise veut rentrer chez elle retrouver sa petite chienne , Denise veut être chez elle et qu’on lui foute la paix mais Denise devra accepter de l’aide . Je caresse Maya , sa maîtresse rentrera bientôt parce qu’elle est obstinée Denise , elle gueulera encore dans les escaliers , je lui prendrais le bras pour l’emmener chez sa coiffeuse , les pompiers reviendront sûrement , je monterais peut être la voir plus souvent parce que c’est dur d’être seule .

4 commentaires:

Hambreellie a dit…

Ben bon courage pour la suite Tit' Ma tinou, je pense à toi ... heureusement elles sont toujours là !!! :)

luisasi a dit…

Toute émue à la lecture de ton texte..je peux dire que t' es vraimeent une chic fille? Bon, un peu "out" comme expression, mais pour moi ça veut dire beaucoup..bises

MaTinou a dit…

Bonsoir Hambreellie , merci , je me dis qu'en cette période , il faut peut être encore plus faire attention aux autres , l'esprit de Noel que tu aimes tant .
Biz
Matinou

MaTinou a dit…

Bonsoir Luisasi , merci beaucoup Luisasi , si je ne suis pas une chic fille au moins j'essaye de l'être . Mais quand quelques jours plus tard j'ai appris que Denise était restée trois jours couchée par terre parce qu'elle était tombée ,je n'étais pas fière, je m'en suis voulu d'avoir été presque indifférente . Depuis Denise est rentrée chez elle , elle a retrouvé Maya avec bonheur et je monte la voir deux fois par jour pour voir si tout va bien , pour parler avec elle et pour balader la petite chienne .
à bientôt
je t'embrasse
Matinou