mercredi 16 juillet 2008

Une panne ...

Depuis quelques semaines , il présentait des signes de défaillance , des bugs à répétition .
J'espérais par je ne sais quel miracle , qu'en l'éteignant un soir , le lendemain matin , toutes les traces d'une panne imminente disparaîtraient . Mais chaque jour aggravait les problèmes .
Et mercredi dernier , il a bien fallut que je me rende à l'évidence , mon PC présentait de graves signes de faiblesse .
J'ai débranché toutes les fils , la souris , la connexion à internet , et j'ai mis ma tour dans un de ces grand sac de supermarché , un bleu aux dessins abstraits . En décrivant ses symptômes , mon collègue m'a proposé de le soigner .
En lui remettant aux premières heures , je croyais récupérer ma machine en fin de journée . Mais il y a du travail sur mon engin , des pièces usées à commander puis à changer .
Plus d'ordinateur pendant plusieurs jours et me voilà perdue , coupée de mon monde virtuel , privée de mon blog , de mes blogs familiers , de mes jeux , de mes habitudes informatiques .
Jeudi , vendredi , je suis débordée de travail , je rentre fatiguée , je rattrape mon retard de sommeil , le manque est discret . Samedi , dimanche , je tourne et je vire . J'essaye d'utiliser mon temps disponible , mais qu'est ce qu'il me manque mon ordinateur , ma connexion à internet et mon petit blog . J'utilise mon téléphone pour naviguer , tenter de poster un message mais je ne sais pas comment je me suis débrouillée , le lien arrive directement sur le blog de mon travail . Je peste , je rage contre mes maladresses , mes incapacités , mon ignorance , contre la technique qui refuse que je l'apprivoise . Je ne peux pas décharger la carte de mon appareil photo , je grogne . Samedi , en fin d'après midi , je me précipite à la Fnac , j'ai dans l'idée d'acheter un portable , qu'importe le raisonnable , la frustration est capable de me faire commettre l'achat impulsif . Mais en cette période de soldes , j'ai des doutes sur ce matériel proposé en pile , ces bécanes en vrac sur des étals désordonnés .
Je réfléchis , un achat aussi important , fait comme ça à la va vite , je ne suis pas assez nantie pour me le permettre . Je repars entre la déception et le contentement de ne pas avoir fait n'importe quoi .
Lundi , je retourne travailler un rien dépitée par ce week end de turbulences . La discussion va bon train autour de la place de l'informatique dans nos vies . Il y a ceux que ça étonne parce qu'ils n'y touchent pas , et puis il y a les complices de cette cyberdépendance avec le récit truculent des pannes et des manques . Cet après midi , ma collègue compatissante , me prête un ordi portable . Je me suis reconnectée avec frénésie et enthousiasme . Je suis allée visiter mes blogs préférés parce que j'ai eut l'impression de les avoir abandonnés , de m'être absentée sans prévenir , sans avoir dit aurevoir , presque envie de m'excuser . Il me faut reprendre le fil de l'histoire dont j'ai été exclut le temps d'une faiblesse mécanique . Je n'avais pas réalisé la place qu' a pris cette aventure bloggesque dans mon existence . Poser des mots , réfléchir ailleurs , regarder autrement , aller plus loin...

2 commentaires:

nuages a dit…

J'ai acheté mon ordinateur (un portable Apple) il y a plus de trois ans. Il marche toujours parfaitement, mais j'ai archivé les dossiers les plus précieux (mes images) en double, sur deux disques durs externes...

Mais c'est vrai que cet objet a pris une place considérable, même centrale, dans ma vie : les mails, les blogs, les innombrables choses passionnantes sur Internet, scanner mes diapositives, les travailler avec Photoshop, écouter France-Culture et France-Inter via le Net, regarder des DVD... La liste est infinie.

Mais pendant les voyages, les petits séjours loin de chez moi, ça ne me manque pas, le sevrage est même salutaire !

J'espère que ton ordi reviendra en pleine forme !

MaTinou a dit…

Bonsoir Nuages , c'est vraiment au quotidien qu'il manque , il ne m'est pas indispensable en voyage , quoique lors de mon dernier déplacement , j'ai envoyé des messages avec mon telephone en direct sur le blog de travail et c'etait assez fascinant de pouvoir suivre notre croisière en léger différé pour ceux qui étaient restés à terre .
Bonne soirée
Matinou