mercredi 14 mai 2008

Corvée de repassage

Sur ma liste d'aujourd'hui il y avait :
- Nettoyage du lavabo de la salle de bain
- Repassage
- Ballade du chien
Qu'il est beau le lavabo débarrassé des tubes qui trainaient , de quelques cheveux éparses , des traces de dentifrices , d'un pot de crème vide . Qu'il sent bon le lavabo récuré parfum citron , il se reflète dans le miroir tout juste astiqué .
Allez hop! Une bonne chose de faite ! Mais le pire reste à venir !
La corvée des corvées , le repassage ! Je l'avoue , je déteste ça , je ne sais pas gérer mon linge , je suis une spécialiste es-vêtements qui trainent , une accumulatrice qui garde et je ne sais pas jeter même ce qui ne me va plus , ce qui n'est plus à la mode . J'ai des piles et encore des piles de sapes et je n'aime pas ce désordre de fringues mais je ne sais pas faire . Et si j'avais un grand appartement , il n'y aurait qu'une pièce destinée au textile et si j'avais des sous , il y aurait quelqu'un qui s'occuperait de cette tâche . Mais inutile de rêver !
L'objectif d'aujourd'hui était donc de ne pas faire un nouvel entassement du linge tout sec qui attendait sur le fameux câble installé depuis quelques semaines .
Dans la cuisine , j'ai installé la table et le fer , déplacer la petite télé pour m'occuper et m'empêcher de démissionner de mon entreprise . Toute une mise en scéne !
Bien entendu avant de m'y mettre , j'ai du trouvé une bonne dizaine d'excuses pour fuire cette contrainte , grignoter , boire un thé , feuilleter un magasine , téléphoner , pianoter avec une copine sur l'ordi , aller faire pipi , relever la boîte aux lettres , fumer une cigarette enfin bref ...
Résignée j'ai rempli d'eau le fer et je l'ai branché et je m'y suis mise et je m'y suis tenue et oui !
Bien sûr , il y a eut quelques interruptions et une grosse pause pour aller prendre l'air et surtout promener le chien . Mais je n'etais pas très disponible à une errance buccolique tellement j'étais obnubilée par mon repassage !
J'ai faillit renoncer , abdiquer devant deux derniers pantalons . Mais je me suis accrochée , je me suis encouragée à coups de slogans braillés toute seule à moi même .
Et mission accomplie , ca y est j y suis arrivée , je ne grossirais pas une pile de linge restant .
Résultat :
- 12 pantalons , pantacourts , shorts
- 1 jupe
- 12 tee shirts manches courtes , manches longues
-5 pulls
- 6 débardeurs
- 2 chemises de nuit

3 commentaires:

nuages a dit…

Moi, j'ai trouvé une méthode imparable : je ne repasse pas ! Et je m'en porte fort bien !

Quant aux vêtements que tu n'aimes plus, que tu ne porteras plus, il est tout simple de les donner à une association caritative quelconque : ça fera de la place et aussi quelques heureux, qui sait ?

Pivoine a dit…

Oui, mais du linge repassé, c'est quand même plus agréable à regarder que du linge chiffonné (sauf pour les matières qui se détendent facilement). Tiens, tu repasses les pulls ??? Euh, je ne dirai pas ce que j'ai trouvé comme solution au problème du repassage, j'en suis trop honteuse...

Pivoine a dit…

Mais quand je bossais, je me rappelle très bien (quand j'étais jeune mariée), les deux derniers jours d'un congé de maladie (pour grippe par exemple) se passaient à lessiver, repasser et ranger du linge... Quand j'avais la grippe, ça allait, mais si je ne l'avais pas, ça craignait (le linge restait sur le fil, depuis les sèche-linge, ça va déjà mieux !)