mardi 8 avril 2008

Un câble , deux oeufs et des poireaux

Pas de réveil qui sonne , c'est un aujourd'hui de repos . Du crochet qui tiendra ou tombera dépendra mon humeur du jour . Vous avez suivi l'histoire ?
J'ai traîné sous la couette en écoutant le dernier cd de Bashung . "Replay" sur "il voyage en solitaire " qui ne cesse de me faire vibrer .
Et puis finalement je me suis éjectée de mon lit parce qu'il me fallait une réponse .
Encore en pyjama, je crochete le premier bout de câble avec son cosse-coeur , à l'autre extrémité je mets en place le tendeur et je visse , je tourne et tourne encore , je retiens ma respiration , je tends l'oreille à tout bruit suspect ..... le filin se regidifie , pas de craquement , le plâtre reste vierge de toute fissure .... encore un tour .... ouffff tout à l'air de bien aller ! On ne va pas tenter le diable , je cesse toute pression. Je ne touche plus à rien , je ne bouge plus ..... quelques secondes encore et puis je trépigne , je glousse , je chantonne . Je crie des yes yes yes ! je sautille dans le couloir .
Quel soulagement , j'ai réussit à fixer mon câble . Je peux enfin ranger la trousse et ses outils éparses , aspirer les traces de plâtre .

Quelques vélléités de ménage , un brin de toilette, j'aurais dû aller faire des courses , mais il pleut ! Alors que faire des restes du placard et du frigo ? Et bien pourquoi pas deux oeufs sur une fondue de poireaux dans une collerette de riz ?
Si vous voulez me copier , regardez dans le bac à légumes si vous n'avez pas oublié quelques jeunes poireaux . Il suffit alors de les couper en petits tronçons . Mettez à cuire le riz , moi je ne m'embête pas je le fais au micro-ondes .
Dans mon wok préféré , je chauffe un peu d'huile d'olives , je jete les poireaux que je fais revenir en les tournant sans arrêt , je verse dessus de la sauce de soja . Ils s'en imprègnent et rendent un délicieux parfum .
Quand ils sont devenus souples , et qu'ils ont perdu leurs tendres couleurs pour se foncer, je les écarte contre la paroi du wok et je casse deux oeufs au milieu . Je soupoudre de différentes herbes . Je coupe le feu , je les laisse au chaud le temps de mettre une cuillère d'huile d'olives et deux de soja dans le riz .
Je fais glisser les poireaux et les oeufs au centre de l'assiette et je les cerne du riz .
Je pousse le clavier , je navigue sur vos blogs et je déguste mon plat en lisant vos aventures .

2 commentaires:

Coumarine a dit…

yèèèèèèèè
j'ai l'impression que c'est vite fait bien fait et...bon!
A essayer sans faute...
Merci!

Anonyme a dit…

Cé vrai que ça a l'air bon ! Bravo pour le bricolage o;)

(Pivoine)