lundi 30 juin 2008

Les tribulations d'une Matinou en grande surface

Il était ce matin , quand dans ma voiture j'ai soudain décidé qu'après mes heures de travail , j'irais en courses en grande surface . Tout ça à cause du balai d'essui glace qui présentait quelques signes de délabrement après deux trois battements pour effacer l'averse . En avalant les kilomètres , j'écris mentalement ma liste .
- balais d'essui glace avant et arrière
- bombe pour anéantir les puces que le chien a laissé en gage de l'avoir abandonné quelques jours . Fermez les yeux ! Je vais insulter ces maudites tites bêtes qui me font me démanger frénétiquement . P..... b..... de m.... !!! Il paraît que les puces de chien ne piquent pas les hommes mais bien sûr, moi elles me dévorent ! Et ça me gratte et je suis une gratteuse et avec la chaleur les premiers moustiques zzzzz zzzzz et devinez sur qui ils s'abattent ? Et ça me gratte et je suis une gratteuse ! Quand petite, j'ai eut la varicelle , mon père m'avait attaché les mains pour que je n'arrache pas tous mes boutons . J'essaye toutes les crèmes possibles et inimaginables , je me badigeonne de citronnelle et je passe des nuits cauchemardesques à me frotter , à m'écorcher les dix doigts en action , je raccourcis mes ongles , je mets les pieds dans une bassine d'eau .
J'en suis où de ma liste au fait ? Ah oui ! Une housse pour mon matelas ! Et puis quelques provisions alimentaires . Faut que je pense au doc et à sa suggestion de régime ! Il m'a proposé une version suivant mon groupe sanguin et comme je suis O , il m' a prescrit plus de viande rouge , pas de laitage , ni de blé et toutes ses déclinaisons , un comble ! J'avais presque éliminé les bases animales pour une option plus céréalière ..... quelques steacks pour une dizaine de kilos en moins ? Euh ..... on peut toujours essayer ! ..... Le doc, quand il fait une découverte qui l'inspire , je lui sers de cobaye ..... on ne sait jamais si un truc marchait avec moi !
Je gare ma voiture , je mets dans un coin de ma tête ma liste et je vais travailler .
Et puis je me retrouve dans la grande surface , trop grande la surface pour moi , j'ai perdu l'habitude de ses allées sans fin , de ses rayons qui déclinent un produit en 25 versions et je suis là penaude à me demander laquelle choisir ! Je trouve mes balais d'essui glace mais devant les dizaines de bombes , j'hésite , je compare , je calcule et finalement j'opte pour l'exterminator , il a intérêt à faire effet , je parle toute seule , j'ai l'air maligne ! Et rebelote pour la housse !
Ah ! et puis pour aggraver la situation , ce sont les soldes ! Je tourne , je vire pour quelques petits hauts à 50% mais quelle idiote de me laisser endormir par ses propositions alléchantes ! Mais je me laisse tenter , ça vaut le coût !
Je commence à en avoir marre de cette grande surface dans laquelle je me perds , je planterais bien tout là pour m'enfuir et retrouver mes petites habitudes des commerces de proximité .
Et puis voilà que mes démangeaisons se réveillent quand je cherche le vinaigre balsamique ! Quand un bouton commence à me titiller , on dirait qu'ils se donnent le mot , ils se mettent tous à me gratter et je deviens une gratteuse dans les étals d'une grande surface !
Et à force d'arpenter le carrelage , de vagabonder de tête de gondole en cageots de légumes , d' errer en va et vient , ce qui devait arriver arriva , j'ai perdu mon charriot ! Il me fallait faire le chemin à l'envers comme si à l'endroit ne m'avait pas suffit ! Et si je prenais la fuite ? Mais j'ai besoin de mes balais d'essui glace ! Le charriot n'est pas devant les paquets de riz , ni dans les petites culottes , en passant je choisis ma crème anti-rides ( je vous ferais grâce des détails de mon choix) . Je fais ce qui ne ce fait pas , j'attrappe une bouteille d'eau et j'en bois de grandes gorgées mais il est où ce charriot ? Au moment de capituler je le retrouve faisant la cour à de belles aubergines en filet et dire que je n'aime pas les aubergines . Maintenant , j'accèlère , je prends à la volée deux morceaux de viandes , 3 mozzarela , des tomates et des pêches . Je me précipite à la caisse et l'hôtesse raconte à sa voisine son mal de tête à cause des coupes de champagne qu'elle a bu à midi , d'ordinaire , j'aurais eut quelques propos complices mais je suis proche de l'overdose à la grande surface , de l'hystérie à la démangeaison .
Je remplis mon grand sac que je remets dans le chariot , que je mets dans le coffre , que je sors du coffre , que je monte chez moi , que je vide .
Vous voulez que je vous dise un truc ?
Je ne suis pas prête de remettre les pieds dans une grande surface !

2 commentaires:

Pivoine a dit…

Comme je te comprends! Je déteste les grandes surfaces aussi. Surtout les très grandes, genre Carrefour... Mais je n'aime plus trop les commerces de proximité non plus, sauf pour la qualité des fruits. Conclusion: je ne sais pas ce que je veux !

MaTinou a dit…

Bonjour Pivoine ,
C'est penible ,hein, de faire les courses surtout celles du quotidien ?
Biz
Matinou